Vous êtes ici : Accueil Blog Conservation du PNT : des supports pour les ‘’éco ambassadeurs’’
 
 

Conservation du PNT : des supports pour les ‘’éco ambassadeurs’’

Remise d'un livret de sensibilisation sur le braconnage. Remise d'un livret de sensibilisation sur le braconnage.

La conservation du Parc national de Taï passe par la mise en œuvre d’activités multiformes. Elle est pour les agents de l’OIPR un devoir de tous les instants. La communication, la sensibilisation et l’éducation environnementale occupent une place importante dans ce processus. Importante est aussi le rôle que doit jouer les riverains du PNT dans l’atteinte de cette objectif.

C’est en substance ce que l’on peut retenir du propos du LT-Colonel Diarrassouba Abdoulaye, Directeur du Parc national de Taï, lors de l’atelier de remise officielle des supports de sensibilisations, pour la conservation dudit parc, aux populations riveraines.

Débutée en 2015, la réalisation de ces supports est passée par toutes les phases requises pour la conception des supports de sensibilisation : détermination des problèmes à résoudre et des cibles concernés, élaboration des contenus, choix des types de supports, réalisation des maquettes, pré test auprès des utilisateurs et populations cibles, ateliers de validation et finalisation.

Réalisés avec l’appui de la GIZ/Profiab, ce sont en tout 40 Boîtes à images, 180 livrets, 497 dépliants, 600 affiches, 60 bandes dessinées, 49 CD du film sur les services écosystémiques qui ont été produits. Ces supports abordent les thématiques suivantes :

  • généralités sur les aires protégées cas du Parc national de Taï ;
  • les services éco systémiques offerts par une aire protégée, cas du PNT ;
  • l’orpaillage et ses effets collatéraux sur les aires protégées ;
  • le braconnage ;
  • la déforestation.

Au total ce sont 21 personnes représentant des groupements et organisations à base communautaire qui ont reçu ces supports, à savoir :

  • 12 Associations villageoises de conservation et de développement (AVCD) ;
  • 4 organisations non gouvernementales (ONG) ;
  • 2 associations (de femmes et de jeunes) ;
  • 2 centres d’alphabétisation ;
  • 1 responsable de pépinière communautaire.

A la fin de la cérémonie les gestionnaires du PNT et le partenaire de la GIZ se sont réjoui de l’aboutissement de ce processus et ont invité les récipiendaires à être les ‘’éco-ambassadeurs pour la conservation du Parc national de Taï’’. Ces derniers ont affirmé leur total engagement pour la réussite de cette mission.

Voir photos