Vous êtes ici : Accueil Blog Suivi des activités du trimestre 3 : les acteurs satisfaits
 
 

Suivi des activités du trimestre 3 : les acteurs satisfaits

Séance plénière de l'atelier de suivi trimestriel Séance plénière de l'atelier de suivi trimestriel

 

Les acteurs de la gestion du Parc national de Tai (PNT) ont salué le taux de performance de 79% réalisé pour l’exécution des activités planifiées pour le troisième trimestre 2017 du plan d’opération (PO) de la gestion du Parc national de Taï (PNT) contre les 77% du deuxième trimestre. C’était lors de l’atelier du troisième suivi trimestriel de l’exécution du PO 2017 de la direction de zone sud-ouest (DZSO) de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), en charge de la gestion du PNT à Soubré en présence du Préfet du département de Taï, Monsieur Aka Kouassi Bio et du Directeur général de l’OIPR le Colonel Tondossama Adama et de nombreux partenaires.

Cet atelier périodique a pour objectif de déterminer le niveau d’exécution technique des activités de gestion du Parc national de Taï. Ces rencontres permettent également de faire l’analyse des écarts entre les prévisions et les réalisations en vue de proposer des mesures correctives.

Lors de l’atelier, les activités relatives aux sept programmes de gestion du PNT ont été présentées par l’équipe du Lieutenant-colonel DIARRASSOUBA Abdoulaye, Directeur de Zone Sud-Ouest de l’OIPR. Les différentes activités desdits programmes de gestion ont été passées en revue, mais aussi et surtout sur la base des activités réalisées, l’équipe de gestion du PNT a fait ressortir les Taux de Réalisation Effectifs (TRE) comparativement aux Taux de Réalisation Attendus (TRA) respectifs, afin de procéder à l’analyse des écarts en cas de besoin.

Au terme du déroulement de la matrice du plan d’Opération 2017 de la DZSO, il ressort que pour un taux de réalisation attendu de 70%, le taux de réalisation effectif est de 59%. Ainsi, la performance de la DZSO est évaluée pour le troisième trimestre 2017 à 79%. Le Lieutenant-colonel DIARRASSOUBA Abdoulaye, a salué l’engagement de tous les partenaires, sans manquer de mentionner les difficultés majeures. Ce sont entre autres, l’existence d’activités non budgétisées dans le plan d’opérations et l’insuffisance de moyen de déplacement.

À l’ouverture de l’atelier, le directeur général de l’office ivoirien des parcs et réserves le Colonel TONDOSSAMA Adama a d’abord remercié l’ensemble des participants pour leur présence signe de leur intérêt pour la protection du Parc national de Taï. Le Préfet du Département de Taï, s’est quant à lui, félicité de la tenue de cette activité de grande importance pour la conservation du Parc national de Taï et invité à une synergie d’action pour protéger ce patrimoine mondial.

Signalons que cette session a été marquée par deux communications sur les travaux de recherche notamment la mise en place des indices de références des paramètres physico-chimiques pour l’évaluation de la qualité des eaux du Parc national de Taï et le Projet de domestication de l’Université Jean Lorougnon Guédé des arbres fruitiers alimentaires dans la périphérie du PNT.

Voir photos